Gala du Nouvel An Chinois : 55 minorités pour 7 minutes

Publié le par Ouïgour

Le très attendu grand gala du Nouvel An chinois « Chun Jie Wan Hui » s’est déroulé comme chaque année à Pékin la veille de la fête nationale, le soir du samedi 13 février. Le plus grand évènement musical de l’année, le gala de Nouvel An chinois est préparé des mois en avance et les artistes et les spectacles sont soigneusement sélectionnés.  D’habitude dure trois heures, le gala de cette année a commencé à 20h et a terminé à 1h du matin avec 37 spectacles au total.


Pendant ces 4h du gala, il y a seulement un seul spectacle qui dure 7 minutes consacré aux 55 minorités ethniques de la Chine, tout comme les années précédentes. Intitulé de « Grand spectacle musical des ethnies », il comprend les chansons folkloriques qu’on ne sait pas de quelle ethnie « Famille heureuse », « Prunier de village », « Le lys de ma sœur fleurisse » encore une autre qu’on ne sait pas si elle est mongole ou tibétaine « J’ai un rendez-vous avec la steppe », la chanson tibétaine « Zhuo ma », et une chanson ouïghoure «La politique du Parti est bonne », une chanson bien rouge après le sang coulé des milliers d’Ouïghours dans la région depuis le 5 juillet 2009. Elle portait à l’origine le nom « Notre Xinjiang est de merveille », toujours rouge. On ne sait pas d’où Pékin trouvé ces deux chanteurs avec la modification du texte, ils ont renforcé le caractère « patriotique » de cette chanson. Toutes ces chansons ethniques sont chantées en chinois.


Le spectacle des minorités au gala sur youtube:


Les années précédentes, le gala faisait un effort pour représenter les 56 ethnies de la Grande Chine pendant une minute à la fin du spectacle des minorités. Excepté Ouïghour, Tibétain et Mongol, toutes les autres ethnies étaient représentées par les danseurs Han, habillaient en costume traditionnel. Cette année, apparemment les directeurs du gala ont bien la flemme de le faire. Sans les grandes régions de ces « minorités », la Chine n’aurait eu ni sa puissance ni son gala.


Eternelle chanteuse Song Zuying est encore présent comme toutes les années depuis sa sortie secrète avec l’ex-Président chinois Jiang Zemin. Comparant les chanteurs de Hong Kong, de Taiwan, de Singapour et du Continent même, Song Zuying ne méritait pas d’être là. Cela explique l’influence toujours très forte de Jiang Zemin, devenu le chef de l’armée depuis que Hu Jintao a pris le siège de chef d’Etat.


Tous les autres spectacles sont aussi avangardistes même s’ils sont beaucoup moins rouges que la chanson ouïghoure. « Vive le patrie », « Nous grandissons avec le patrie », « Marcher vers le bonheur », « Chanson de la prospérité » …etc.


Parmi les grandes stars du monde chinois, la très grande chanteuse hongkongaise Wang Fei (Faye Wong), Wang Leehom et bien entendu Jacky Chan…etc. sont également présents.

Publié dans Articles généraux

Commenter cet article

Philippe 19/03/2010 13:08


Je pense savoir de qui vous parlez (T.A.)
(En fait je cherche encore à en obtenir le texte en ouïghour.)

C'est son livre qu'on m'a proposé de traduire (à partir du russe).
Mais c'est très difficile, car il n'est pas facile de rétablir l'orthographe occidental ou français des noms propres et des titres d'ouvrages cités. Et je connais mieux l'Asie centrale
ex-soviétique que l'espace qui se trouve plus à l'est...

Accepteriez-vous éventuellement de relire telle ou telle partie de l'ouvrage pour me faciliter la traduction ?
(je n'en ai traduit qu'une dizaine de pages jusqu'ici).

D'autre part, l'auteur cite des poèmes en ouïghour (la Chanson de Begkuli, la Chanson de Tur), outre des titres comme Kutadgu Bilig, le Chistani Ilig Bek", "Irik Putuk" "Altun Yaruk" etc.), vous
serait-il possible d'en retrouver le texte en ouïghour ?

Bien à vous

Philippe


Ouïgour 18/03/2010 18:28


Bonjour Philippe,

Pour répondre à votre question, je ne peux seulement vous orienter vers la littérature anglophone sur l'histoire ouïghoure et encore! Sinon, il y a un livre prestigieux en ouïghoure sur cette
histoire, pas encore traduit dans d'autre langue. Je ne l'ai pas encore lu.


Philippe 18/03/2010 15:43


Bonjour,

Où peut-on trouver une liste fiable des noms de souverains ouïghours translittérés en français du qaghanat de l'Orkhon et des royaumes de Gansu et du bassin du Tarim ?