Mésaventure avec la Poste

Publié le par Ouïgour

Comme les catastrophes naturelles qui nous sont collées, les aventures ne me quittent plus dans ma vie en France. Après l’expérience à la préfecture et l’amende par la SNCF, maintenant c’est le tour de la Poste de m’embêter. Cette fois ce n’est pas à cause de la guerre entre mon nom sinisé et turcisé, enfin, pas encore, je ne vais pas m’en échapper.

 

C’était un bel après-midi du début novembre 2009. J’ai envoyé un colis avec de cadeau à ma famille dans mon pays. J’ai fait le colis avec le charmant agent de la Poste qui m’a assuré que le colis va arriver dans une semaine. Le payement pour l’envoi international est effectué. Le jeune agent a bien installé les cadeaux, dont un tout nouveau portable de SONY ERICSON, un parfum homme d’Yves-Rocher, et un maillot de foot des Bleus.

 

Pas une semaine, mais même un mois passé, ma famille n’a toujours pas reçu les cadeaux. J’attends avec patience, avec toutes mes confiances en la Poste. Le jour de Noël, mon petit frère, à qui j’avais envoyé le maillot des Bleus, m’appelle pour me dire que son cadeau est enfin arrivé ! Dieu Merci ! Le jour de Noël, le sacré jour, ils ont reçu, malgré un mois de retard, le colis est arrivé…pas sain et sauf : le colis était dans un état grave comme s’il a vécu la guerre, le téléphone a disparu, le maillot était bien là ! Même les postiers ou les douaniers chinois ou français savaient bien avant la futur (et présent) défaite des Bleus et ils n’ont pas touché le maillot, mais bien le dernier modèle de Sony Ericson !

 

Avec le conseil de la petite gentille agente de la poste locale, ma famille ont rendu le colis blessé vers la France sans le toucher. J’appelle aussitôt le numéro vert de la Poste. J’ai fait une réclamation du colis endommagé et incomplet. J’attends…Un mois passé, pas de nouvel, pas de retour. J’appelle de nouveau le numéro vert. La personne qui me reçoit au téléphone, me donne un nouveau numéro de réclamation malgré mon ancien. D’après elle, l’ancien numéro a disparu, il vaut mieux d’avoir un nouveau. Bon, ça ne me dérange pas d’avoir un nouveau tant qu’ils règlent mon problème. Encore un mois, pas de réponse. Je reprends le numéro vert. J’explique à la personne ma situation. Elle me laisse patienter avec la musique qui tourne milliard fois la même mélodie. Au bout d’une dizaine de minute, une nouvelle personne reprend le relais et je suis obligée de lui expliquer de nouveau l’accident arrivé à mon colis. Elle m’a donné un troisième numéro, je ne sais pas pourquoi. Elle m’a rassuré que cette fois c’est le bon numéro et que mon colis va revenir. Rien sur le remboursement, car elle n’est qu’une agente pour la déclaration. Ce n’est pas à elle de répondre si j’ai le droit à un remboursement.

 

Comme je n’ai jamais de retour après chaque conversation téléphonique avec les agents de la Poste sur le numéro vert, je relance une fois par mois. Une nouvelle personne qui m’accueille chaque fois et je dois recommencer à raconter la mésaventure de mon colis malheureux. Je dois épeler en lettre latine l’adresse de la famille que j’avais écrit en chinois, je dois redonner mon adresse et mes nom, prénom pour les rassurer que je suis bien la victime. Eh oui, car, ils m’ont posé la question si je suis bien la personne qui a fait la réclamation (les réclamations qu’on doit dire), et si je suis une femme ou un homme. Marre du silence de la Poste, j’ai même fait deux fois la réclamation courrielle avec une explication de deux pages, avec la rage la deuxième fois, soit 7 mois après la disparition de mon colis.

 

Chaque personne, surtout les femmes, qui m’a répondu au téléphone s’étonne de cet incroyable silence de « leur » part. Ensuite, elles me reprochent d’avoir fait plusieurs réclamations. Oui, mesdames, je suis amoureuse des numéros de réclamation, je n’ai rien à faire à part téléphoner la Poste une fois par mois pour avoir un nouveau numéro. A la fin de chaque conversation, la personne me rassure que cette fois je suis tombée sur la personne super sérieuse et que je vais recevoir dans une semaine mon colis. Toujours rien.

 

J’ai déménagé de mon ancien appartement il y a deux mois. Cette fois, je n’ai vraiment plus d’espoir de retrouver mon malheureux colis. La dernière fois quand j’ai appelé la Poste, la dame qui m’a accueillie m’a accusé d’avoir déménagé sans faire la transmission des courriers. Elle m’a dit que ce n’est plus possible de m’envoyer le colis, car je ne suis plus dans l’adresse indiquée sur le colis. Ma nouvelle adresse ne les intéresse pas, mon ancienne avait marre de les attendre. Encore je ne leur ai pas dit que le nom et prénom que j’ai utilisé sur le colis n’est pas les mêmes que ceux sur ma pièce d’identité. Même si la Posteaura un jour la pitié de me renvoyer mon colis, je vais avoir de nouvel ennui avec le bureau de poste sans même songer au remboursement de mes pertes.

 

Publié dans Articles généraux

Commenter cet article

Philippe 05/08/2010 10:42


Il faudrait saisir le médiateur de la Poste. Peut-être les choses bougeraient-elles (http://www.laposte.fr/mediateurdugroupe/).
Sinon, je ne vois pas d'autre solution que 1) abandonner ou 2) prendre un avocat.
Bon courage !