Livres français sur Ouïghour

Au nom du peuple ouïghour

Par Rebiya Kadeer http://www.quaibranly.fr/typo3temp/pics/fb88f84f40.jpg

Depuis des années, R. Kadeer se bat pour son peuple, les Ouïghours, 9 millions de musulmans turcophones vivant au nord-ouest de la Chine, dans la province du Xinjiang. Ayant passé sept ans dans les geôles d'Urumqi, la capitale, elle en sort en 2005 et est exilée à Washington pour des raisons médicales. Elle livre ici sa vie et son combat
"Au nom du peuple ouïghour" sur Amazon.fr


L'occident de la Chine - Pékin et la nouvelle Asie centrale (1991-2001)par Thierry Kellner

 

La disparition de l'URSS en 1991 a totalement bouleversé l'environnement régional de la République populaire de Chine, le long de sa frontière du nord-ouest.
Cinq nouveaux Etats, contigus à la région autonome chinoise du Xinjiang, sont en effet apparus du jour au lendemain au c?ur de l'Eurasie. Cette transformation complète de l'Asie centrale a ouvert à la Chine des perspectives et des opportunités nouvelles en matière politique et commerciale. Mais parallèlement, elle a aussi engendré des menaces et des défis inédits pour le pouvoir, chinois, particulièrement au regard de la sécurité de sa région turcophone et musulmane du Xinjiang.
Confronté à ce nouveau contexte, Pékin a rapidement dû adapter sa politique interne mais aussi définir puis mettre en place une politique étrangère originale à destination de ses nouveaux voisins centre-asiatiques. Cet ouvrage s'attache à décrire et à analyser cette politique étrangère, c'est-à-dire à en exposer et à en expliquer les déterminants, les objectifs, le cours et les variations et enfin les réalisations.
Les relations politiques, économiques et énergétiques mises en place entre Pékin et les républiques d'Asie centrale entre 1991 et 2001 sont ainsi successivement passées en cuve. Malgré la persistance de certaines difficultés, grâce aux choix et aux jalons qu'elle a posés au cours de cette décennie, la République populaire aura réussi au tournant du nouveau millénaire à devenir un acteur international majeur en Asie centrale.

L'Occident de la Chine: Pékin et la nouvelle Asie centrale sur Amazon.fr 




Par Sylvie Lasserre

Cet essai ethnologique est consacré aux Ouïghours, minorité turcophone et musulmane vivant à l'ouest de la Chine dont la culture millénaire est menacée de disparition, où Pékin a instauré un régime de terreur en guise de politique régionale. L'auteure, qui a parcouru 6.000 kilomètres à travers ce pays, avoue avoir eu du mal à récolter des témoignages et des faits précis.

Achetez Voyage au pays des Ouïghours sur Amazon.fr



Géopolitique de la nouvelle Asie centrale. De la fin de l'URSS à l'après-11 septembre, 3ème édition par


Thierry Kellner et Mohammad-Reza-Djalili
 


Avec l'effondrement de l'Union soviétique et l'accession à l'indépendance des cinq républiques situées dans la région, l'Asie centrale a réintégré la scène internationale en tant que catégorie spatiale autonome.
Le retour de ce que Mackinder avait naguère baptisé "le pivot géographique de l'histoire" constitue sans doute un des événements majeurs de la vie internationale de la dernière décennie du vingtième siècle. Ce fait a entraîné une transformation géopolitique dont l'importance dépasse largement les limites territoriales des ex-républiques soviétiques. Que ce soit par rapport au Moyen-Orient, au continent asiatique, à l'Eurasie et bien entendu à la Russie elle-même, de nouvelles dynamiques sont apparues dont les conséquences deviendront de plus en plus perceptibles à mesure qu'on avancera dans le nouveau siècle.
La première édition de Géopolitique de la nouvelle Asie centrale est parue en mars 2001. Quelques mois plus tard, alors qu'une deuxième édition était sous presse, les attentats du 11 septembre ont eu lieu à New York et Washington. L'intervention américaine en Afghanistan et la chute du régime des talibans ont profondément modifié la donne géopolitique en Asie centrale. En quelques semaines, cette région, qui jusqu'alors suscitait surtout la convoitise pour ses ressources en hydrocarbures, est devenue le premier front de la lutte antiterroriste lancée par les États-Unis.
Les auteurs de cet ouvrage ne pouvaient évidemment faire l'impasse sur ces bouleversements. Dans cette perspective, la troisième édition de l'ouvrage a été entièrement revue, actualisée et augmentée.

Achetez Géopolitique de la nouvelle Asie centrale: De la fin de l'URSS à l'après 11 septembre sur Amazon.fr


« La Chine hyet ses minorités : Les Ouïghours entre incorporation et répression » par

Fanny Lothaire (aux éditions de l'Harmattan)

Les Ouïghours sont un peuple musulman turcophone vivant en Chine, aux frontières de l'Asie centrale, dans la région du Xinjiang. Quelles sont les modalités d'intégration, de contrôle, voire de répression de ce peuple ? Comment le gouvernement chinois coordonne-t-il sa politique interne avec sa politique étrangère pour comprimer les velléités identitaires et indépendantistes du peuple ouïghour ? Une belle introduction à la question des minorités en Chine populaire.

Achetez La Chine et ses minorités sur Amazon.fr 

Carnets ouïghours de Chine 
 
Thierry Zarcone (Préfacier)

Ces Carnets disent une expérience de la Chine dans son rapport à l'islam.
Ils nous entraînent vers le Xinjiang. Gigantesque territoire d'un million de kilomètres carrés, constitué de treize minorités ethniques, le Xinjiang est un nom à programme. En langue chinoise, Xinjiang signifie " Nouvelle Frontière ". Le gouvernement central de Pékin lui a ajouté l'appellation " Weiwuer zizhiqu ", littéralement " Région autonome "ouïghoure" du Xinjiang ", désignant l'ethnie majoritaire non Han dont le nombre dépasse la dizaine de millions.http://www.decitre.fr/gi/23/9782361120023FS.gif
Les Ouïghours, peuple turcophone acquis à l'islam des confréries, appellent ce pays autrement : le Turkestan. Vue de Pékin, cette région constitue un front pionnier. Vue des oasis ou du désert du Taklamakan, il s'agit d'une mer intérieure. Il y a un siècle, cette partie du monde demeurait la seule à ne pas avoir été cartographiée. Les temps ont changé : des routes, des aéroports ont été aménagés. Des vagues de migrants Han s'y établissent comme au Tibet voisin, boule-versant les modes de vie traditionnels.
Les tensions s'accroissent. Des attentats ont lieu. Des résistances s'organisent, passives dans la majorité des cas. Elles témoignent cependant d'une chose : le grand rêve national de l'Etat chinois rencontre ses limites. Les frustrations identitaires et religieuses des Ouïghours suffiront à nourrir pour longtemps des foyers de conflits.

Achetez Carnets Ouïghours de Chine sur Amazon.fr





ARCHITECTURE ET URBANISME DE TURFAN
Une oasis du Turkestan chinois par

Jean-Paul Loubes


A Turfan, une étonnante architecture domestique et religieuse de terre crue, trouve ses racines vers l'Ouest, en Perse notamment, et a su résoudre par des dispositions bioclimatiques naturelles, le difficile problème climatique écologique extrême.Mais ces équilibres et tout un héritage culturel et architectural sont menacés par une sinisation accélérée de l'espace qui vise à substituer un espace chinois aux valeurs architecturales des Ouigours. Cet ouvrage se veut une contribution à la construction d'une anthropologie de l'espace en interrogeant les cultures dans leur production architecturale.

 

Achetez Architecture et Urbanisme de Turfan sur Amazon.fr

 


 

Oasis interdites par Ella Maillart

Ella Maillart accomplit avec le journaliste anglais Peter Fleming un raid stupéfiant à travers l'une des régions les plus secrètes du globe : L'Asie centrale du Koukou Nor, du plateau de Tsaidam, du désert de Takla Makan en sa bordure méridionale, du bassin de Tarim, de Kachgar et des cols de Hounza. Le Japon tente d'écraser une Chine ravagée par la guerre civile lorsque Ella Maillart quitte Pékin. Avec Fleming, elle trace son retour en Inde par un itinéraire interdit qu'aucun Occidental semble avoir parcouru après eux. C'est le récit de sept mois de risques, dans des solitudes où de grandes civilisations se rencontrent pour qui sait lire les carcasses, les ruines et les vents. Jamais on ne reverra de cette manière les provinces occidentales de la Chine. Paru en 1937, on n'a cessé depuis lors de rééditer ce livre, de le relire pour le courage et le talent de son auteur, pour l'exactitude de son regard et pour son don du récit.

 

Achetez Oasis Interdite sur Amazon.fr

 



L'Empire des steppes : Attila, Gengis-Khan, Tamerlan par
René Grousset

Cet ouvrage, qui englobe vingt-cinq siècles d'histoire, dévoile le secret même de l'évolution de l'Asie, la loi qui a présidé à la renaissance ou à la mort des Empires immémoriaux.
Cette loi, c'est la lutte du nomade et du sédentaire, de l'homme de la steppe et de l'homme des cultures. L'histoire de l'Asie étudiée sous cet angle devient comme une immense leçon de géographie humaine. Attila, Gengis-Khan, Tamerlan. Leur nom est dans toutes les mémoires. Les récits des chroniqueurs occidentaux, des annalistes chinois ou persans ont popularisé leurs figures. Ils surgissent, les grands barbares, en pleine histoire civilisée et brusquement, en quelques années, font du monde romain, du monde iranien ou du monde chinois un monceau de ruines.

Leur arrivée, leurs mobiles, leur disparition semblent inexplicables, si bien que l'histoire positive n'est pas loin de faire sien le jugement des anciens auteurs qui voyaient en eux les fléaux de Dieu envoyés pour le châtiment des vieilles civilisations.
is

Achetez L'Empire des Steppes: Attila, Gingis-Khan,Tamerlan sur Amazon.fr



Histoire des Turcs - Deux mille ans du Pacifique à la Méditerranée par
Jean-Paul Roux


Un ouvrage embrassant l’ensemble de l’histoire turque, Jean-Paul Roux donne à l’étude de ces peuples la profondeur de champ nécessaire à la compréhension d’une histoire millénaire. L’auteur, dans cette édition refondue d’un ouvrage paru en 1984, nous livre en effet une analyse approfondie de la période anté-ottomane, la plus méconnue (250 pages sur 380 y sont consacrées), celle-là même qui voit se fixer lentement le peuplement turc et se constituer les racines de la culture turque, phénomènes dont la connaissance conditionne largement la compréhension des siècles postérieurs.

 

Achetez Histoire des Turcs sur Amazon.fr

 


Les Ouighours a l'epoque des cinq dynasties d'apres les documents chinois / par James Russell Hamilton

ETezkereh-i-Evliâe. Le Mémorial des Saints, traduit sur le manuscrit ouïgour (1889)
Par Farid-Al-Din-Attar (Auteur), Abel-Jean-Baptiste-Marie-Michel, Pavet de Courteille (Auteur)

Introduction Au Muqam Ouigour/Papers on Inner Asia No. 17 par J During
Paperback
June 1991
Indiana University Research

Soufisme et politique entre Chine, Tibet et Turkestan. Etude sur les Khwajas Naqshbandis du Turkestan Oriental Par Alexandre PAPAS

Au coeur de l'Asie multiple, face aux lamas, aux chamanes et à tous ceux qu'ils appellent idolâtres, des missionnaires musulmans se lancent sur la Route de la Soie avec l'espoir d'y étendre l'islam mystique. Mais alors que leurs contemporains jésuites connaissent un succès restreint, ces soufis de Samarcande parviennent à enraciner au coeur des sociétés leurs croyances, leur spiritualité et leur pouvoir. Lorsqu'en 1680 l'un d'entre eux, dénommé Âfâq Khwâja, monte sur le trône de Yarkand et instaure un régime fondé sur les principes pratiques et spirituels du soufisme, c'est une nouvelle donne qui s'engage dans l'histoire de l'islam asiatique. Aux confins de la Chine, du Tibet et de l'Asie centrale, des maîtres soufis (ishân) ont ainsi constitué une dynastie sainte et se sont emparés du pouvoir temporel. Bravant l'Empire Qing comme le Tibet lamaïste, les Khwâjas naqshbandîs du Turkestan oriental mettent en oeuvre une utopie politique et religieuse où les sujets sont appelés à devenir compagnons, où les saints deviennent des rois. Leur idéal se veut moral et orthodoxe, mais il révèle autant un questionnement sur le monde et ses souffrances. À partir de sources manuscrites inédites et pour certaines inconnues jusqu'alors, le présent ouvrage retrace l'histoire de ces souverains mystiques depuis leur venue dans la région au XVIe siècle jusqu'à leur éviction définitive par les armées mandchoues au cours du XIXe siècle. À travers la notion d'ishanat, sont explorées les questions du soufisme politique, de l'utopie, du pouvoir et de la sainteté.

 

Achetez Soufisme et politique entre Chine, Tibet et Turkestan sur Amazon.fr