Un témoignage d'Urumchi

Publié le par Ouïgour

"Je viens d’avoir au téléphone avec Urumchi. La situation est plus qu’inquiétante.  Les colons Han chinois ont déjà passé à l’action, ils sont en trains de tuer tout ouïgour qu’ils trouvent. Le nombre de magasins ouïgours détruits a largement dépassé celui de 6 juillet et occupés par les chinois. Le nombre de mort et blessé a multiplié celui qu’on a entendu dans les médias.  On m’a dit au téléphone qu’il y n’y a  que de chinois dans les rues et ils possèdent tous des longs couteaux.  Les Han chinois ont d’abord tué les ouïgours ensuite, ont accroché leur corps sur les arbres. Encore certains chinois ont jeté les corps ouïgours par le pont. Il y a tellement de corps dans les rues, les tracteurs sont déployés pour nettoyer les rues. Les policiers restent à côté et font semblant comme s’ils n’ont rien vu. Et certains policiers disent même « allez frapper là où se tue vite ».  Cela encourage évidemment les Han. "


http://www.zhongguo.ca/bbs/htm_data/5/0907/43523.html


Personnellement je n'ai pas réussi à joindre mes appels vers ma ville, j'ai donc renseigné auprès de mes amis en France et dans les autres pays d'Europe. Certains d'entre eux ont pu parlé avec leur famille, mais très rapidement. Une amie a Suède m'a dit qu'elle a parlé une minute au téléphone avec sa mère d'Urumchi qui a raccroché avec cette phrase :" ne parle pas trop, tout va bien. Notre gouvernement est parfait, aurevoir." Les amis de Paris qui ont réussi à parler avec leur famille à Urumchi m'ont dit que personne ne sort de la maison par peur même si le gouvernement les encourage à sortir." Les autres villes sont toujours injoignables, nous ne savons rien sur ce qui se passe en ce moment dans les villes rebelles comme Gouldja, Kashgar, Aksu et Hotan.

Commenter cet article