Pourquoi devons-nous payer le repas des autres ?

Publié le par Ouïgour

J’ai reçu un article qui est paru sur le site de Facebook en version chinoise. Cet article a été écrit par un jeune diplômé ouïgour qui n’a pas trouvé sa place dans la société malgré ses brillantes études supérieures en Chine. C’est malheureusement une histoire normale pour les jeunes diplômés qui ont suivi leurs études primaires et secondaires dans les écoles ouïgoures. Car aux yeux des recruteurs, leur niveau de chinois ne sera jamais égal à celui des Chinois, même si en réalité ce n’est pas vrai. L’article en question reflète un autre phénomène, malheureusement devenu complètement banal dans la société ouïgoure : cela devient la même chose pour les étudiants ouïgours qui ont suivi une éducation chinoise depuis la crèche. Pourtant, ces étudiants ont justement été envoyés par leurs parents dans des écoles chinoises afin de leur donner une plus grande chance d’accéder au marché du travail à la fin de leurs études. Aujourd’hui, que ce soient des étudiants qui proviennent d’une école chinoise ou d’une école ouïgoure, ils sont tous dans le même bateau : ils sont mis à la porte.

 

On m’a demandé de traduire cet article en français. J’ai essayé de ne pas trahir l’original sans oublier les citations entre parenthèses.

 

Pourquoi c’est à nous de payer le repas des autres ?

Nous, les Ouïgours, sommes vraiment trop faibles. Nous sommes obligés d’accepter la réalité.

Je suis furieux, je ne comprends pas pourquoi les étudiants ouïgours et chinois ne sont pas destinés à supporter les mêmes pressions. Il est pourtant totalement injuste de faire porter ces pressions sur nous, les étudiants des minorités ethniques, alors que vous, les chinois, n’en portez aucunement le poids. Est-ce que c’est nous qui avons produit cette pression démagogique de ce pays ?

Non, mais nous la supportons !

En vérité nous avons aussi engendré tout ça. Oui, Nur Bekri (le président de la Région Ouïgoure) a clairement dit à Qing Hua (la plus prestigieuse université chinoise) qu’il les attendait au Xinjiang !!!!!!!!!!!!! Venez alors, nous vous supporterons encore ! Nous avons aussi accepté tout ça !? Puisque vous venez au Xinjiang pour travailler avec nous, Ouïgours et Chinois ensembles. Puisqu’il y a le slogan « Vive l’union des ethnies » ! Puisque nous allons construire ensemble le Xinjiang. Puisque ce genre de slogan correspond tout à fait à votre style. 

Vous, les chinois, qu’est-ce que vous attendez encore de nous? Depuis quelques temps, on voit partout des annonces de recrutement des appareils publics dans les journaux : homme et Chinois, homme et Chinois, encore homme et Chinois…

Putain de merde. Je vous insulte comme ça ! Est-ce que vous aurez le courage d’enlever ce critère, homme et Chinois ? L’enlever ? Est-ce que vous aurez le courage de nous laisser, nous les ouïgours, être en concurrence avec vous ouvertement ? Est-ce qu’on peut continuer à supporter tout ça ? Combien de diplômés ouïgours tellement brillants sont obligés de rester chez eux sans emploi ? Est-ce que c’est réellement à cause d’un manque de compétence ou à cause de l’absence d’une concurrence égalitaire ? J’ai envie de tout dire aujourd’hui. Le concours des fonctionnaires de la région autonome va bientôt commencer, n’est-ce pas ? Est-ce que ce sera encore homme et Chinois, homme et Chinois ? On croise les doigts.

Cette année il y a à peu près sept millions de  jeunes diplômés, ce qu’on peut appeler la pression de l’emploi. Je me souviens, quand j’étais petit, il y a eu un recensement national : à l’époque, nous les Ouïgours, nous étions plus de 8890000, tandis que la population nationale avait atteint un milliard cent millions d’habitants. Il n’y a pas longtemps, je suis allé au musée : 20 ans plus tard, le recensement le plus récent a montré que la population de toute la Chine arrive à près d’un milliard 300 millions d’habitants, (même l’imbécile sait que ce chiffre est faux). Tandis que notre population, à nous les Ouïgours, n’a toujours pas atteint les 9 millions. Mais pourquoi ? J’y ai réfléchi de dix milles manières différentes, et je ne comprends toujours pas. Putain ! Lorsque j’ai vu ces statistiques, j’ai tout de suite décidé de faire beaucoup d’enfants avec ma femme quand je serai marié. Vous, vous savez trop bien faire des enfants. Et nous, ceux que vous appelez « minorité », les ouïgours, pourquoi on ne peut pas le faire ? Quel est le jeu qui se cache derrière tout ça, à cause de quel « problème de fond » ? Je ne sais pas, ce n’est tout de même pas parce que notre ethnie a un problème de fécondité ?!

Chaque année, il y a 7 millions de jeunes diplômés dans toute la Chine qui sortent des universités. Dans quelques années, leur chiffre dépassera celui de la population ouïgoure. Mon Dieu ! C’est la pression de l’emploi ! 7 millions de personnes sont poussées sur le marché professionnel chaque année ! Tout le monde sait que ce chiffre est faux. Pourquoi ? Les diplômés de l’année dernière, et encore ceux des années précédentes, où sont partis tout ces diplômés ? Déjà, il y a mes camarades de promo, mes copains des promos précédentes, et ce ne sont pas des petits chiffres non plus ! Je me demande à combien se chiffrent toutes ces personnes.

En fait, si je reprends ma question, il est injuste de nous pousser, nous les minorités, à partager cette pression de l’emploi des jeunes diplômés avec vous. Ce n’est quand même pas nous qui avons produit cette pression démographique ? Ce n’est quand même pas notre faute si vous êtes incroyablement nombreux ?

Le fameux système dit de l’éducation bilingue, a depuis déjà bien longtemps détourné du rail législatif la région autonome des minorités. Dans le slogan national qui affirme gérer le pays avec la loi, qu’est-ce qui a trahi ces lois ? Bien entendu, c’est encore les chinois qui tiennent la loi dans la main droite et qui aèrent leur visage avec la main gauche, et leur bouche se permet de prononcer sans honte que telle loi affirme l’égalité entre telle et telle personne. Mais tout cela sans oublier les avantages et je ne sais quoi encore ! En fait, au fond de vous, vous ne comprenez même pas pourquoi votre vieux Mao a instauré cette loi à l’époque ! Maintenant vos mains sont déjà trop sales, et il n’est pas question pour vous de retourner en arrière. Vous parlez donc à haute voix : d’un côté vous déguisez la face des choses, et, de l’autre, vous marchandez entre vous pour nous arnaquer toujours.

Vous êtes tous des putains de merde ! Pardon, je m’excuse, je vous prie de m’excuser, en fait vous n’êtes même pas de la merde ! Le fait de parler de l’exécution de la loi avec les législateurs est une affaire de frapper l’œuf avec une pierre. 

Je veux juste dire deux mots pour conclure : on a arnaqué beaucoup de nos frères en les emmenant en Chine intérieure pour en faire des voleurs. Oui, ils sont des petits voleurs. Et vous ? Qu’est-ce que vous faites ouvertement, devant le monde entier, sans aucune honte, en nous violant ? Est-ce qu’on peut comparer vos crimes avec nos petits voleurs qui tirent timidement vos portefeuilles ? Est-ce que ces portefeuilles sont vraiment à vous ?

Commenter cet article

qiyan 27/03/2010 17:12


Très bon article !


Auteure 26/05/2009 15:36

Bonjour Eikina, si je donne l'adresse, je révèle l'identité de ce jeune homme. Or ce n'est pas mon but.

Eikina 26/05/2009 15:02

Peux-tu donner le lien Internet vers l'article que tu as traduit?

çobanbabasi 20/05/2009 00:17

pütün törük qoardashlarimiza Allah yordimcynyz olsun
Bunu okuduktan sonra, közlerim yostöker, Allah dugalarinizi qabul etsin.
Etant en France, je ne peux que m'attrister en voyant ces gens souffrirent de la sorte, la roue ne va t'elle jamais tournée ...

laura+asma 22/04/2009 08:27

Salam

Cet article est très touchant. On sent vraiment de réelles souffrances, et une révolte.
Merci de l'avoir traduit et ainsi de nous sensibiliser au sort de la communauté ouïgour en Chine.
Très bonne continuation pour ton blog et mes encouragements.

Salam