La Chine a promis et elle tiendra sa parole

Publié le par Ouïgour

Lors de nombreuses conférences de presse données par les autorités chinoises sur les dernières représailles d’Urumqi, la Chine a promis devant les journalistes du monde entier qu’elle punira très sévèrement les « émeutiers » et elle attribuera la peine capitale aux organisateurs de la manifestation du 5 juillet dernier.

 

Paradoxalement, elle n’avait pas cessé d’accuser la présidente de Congrès Mondial Ouïgour d’avoir organisé ces « émeutes ». Si c’est le cas, pourquoi la Chine cherche encore « les organisateurs » ? Selon ses propres promesses,  est-ce que Pékin veut bien arrêter Rebiya Kadeer qui se trouve aux Etats-Unis et de la condamner à la peine de mort ? Si les autorités chinoises condamnent certains manifestants à la peine capitale, cela veut dire qu’elles ont trouvé les « organisateurs » ? Cela veut dire aussi que l’accusation chinoise contre Mme Kadeer n’est pas crédible et de plus Pékin approuve ouvertement la non crédibilité de son discours, n’est-ce pas ?

 

Revenons à la promesse de Pékin : les personnes arrêtées seront punies très sévèrement. Nous faisons notre entière confiance en capacité des autorités chinoises sur la punition et la torture. La manifestation du dimanche 5 juillet était organisée par les jeunes étudiants des universités d’Urumqi. Lors de représailles de Gouldja en février 1997, la manifestation pacifique était organisée par les jeunes qui ne veulent pas la violence. A la télé, les autorités avaient déclaré qu’on peut arrêter 1000 innocents par faute, mais il ne faut surtout pas louper un seul dehors. Cela se traduit par la stratégie chinoise « lancer la toile la plus large possible et pêcher tout ce qu’on trouve ». Selon l’information officielle de la Chine, le nombre de personne arrêté a atteint autour de 2000. On ne sait pas le chiffre réel. Selon la promesse publique des autorités, les étudiants qui se sont réunis dimanche sont très certainement tous arrêtés. Malgré leur drapeau chinois lors de la manifestation, ils seront exécutés, car la Chine tient sa promesse.

 

Urumqi, un mégapole de 2 millions d’habitant (le recensement en 2000) embrasse 13% ouïgours contre 83% chinois. La manifestation était perturbée vers 21h. Selon la Radio Free Asia, la nuit, le quartier ouïgour serait coupé de l’électricité (pour faciliter le massacre, pour attaquer dans la nuit comme ils ont fait à Shaoguan ?). Ayant passé toute notre vie dans une humiliation quotidienne, comment nous-les ouïgours qui sont en France aujourd’hui, pouvons croire que la majorité des victimes sont chinois ? Devant la réalité de comparaison démographique, comment le monde peut croire à la version chinoise de ces massacres ?

 

Envahis, réprimés, méprisés, humiliés durant plus de 50 ans dans leur propre pays, quelques jeunes osent à dire « justice ! ». Encore plus de répression : tabassés à mort à Canton, tabassés à mort à Urumqi par la police d’abord, ensuite par les civils chinois qui sont protégés par l’Etat, donc avec plus de courage, pénétrés dans le quartier ouïgours et tué toute l’âme qu’ils trouvent. Maintenant la punition : c’est encore réservés aux Ouïgours. Mon pauvre ouïgour, est-ce que tu n’as pas d’autre voie que d’être humilié, d’être réprimé, d’être tabassé ensuite d’être exécuté ? Il n’y a pas une porte ouverte ?

Commenter cet article

Nad 21/07/2009 17:31

Lumière est proche inchALLAH, et paix sera rétablie; aux détriments de Certains peut être, mais toujours pour la Liberté de tout un Peuple...

"L'héroïsme le plus pur est ... celui qui jaillit au milieu des difficultés et de l'aridité quotidiennes comme les fleurs de certains cactus, alimentées par l'abnégation et par le sens du sacrifice."