Nouvelles exécutions d'Ouïgours par la Chine

Publié le par Ouïgour

Le 8 juillet dernier, la police chinoise a pénétré violemment dans un appartement à Urumchi, et a tué 5 jeunes ouïgours. Le lendemain, le tribunal régional de Kashgar a exécuté cinq jeunes hommes ouïgour qualifiés de terroristes.

L'affaire du 8 juillet a été qualifiée d'action antiterroriste, comme l'indiquent les médias chinois. Dans l'appartement, il y avait également des femmes, et la descente de police a fait cinq morts ainsi que deux blessés. Selon des témoins, un jeune ouïgour aurait blessé un policier avec son couteau après l'entrée violente de ces derniers à l'intérieur de l'appartement. La police aurait alors tout de suite ouvert le feu sur les personnes présentes, à savoir une dizaine de jeunes femmes et de jeunes hommes.

Le 9 juillet, le tribunal régional de Kashgar a ouvert une sentence public devant 10 000 personnes, et condamné cinq ouïgours à la peine capitale en les accusant d'être des séparatistes et des terroristes. Deux d'entre eux ont été exécutés directement à la fin de la sentence, et les trois autres connaîtront bientôt le même destin, mais on ne sait pas encore la date exacte.


Commenter cet article