Les intellectuels commentent les Ouïgours

Publié le par Ouïgour

Mahmout Kashgari, Le dictionnaire de la langue turque, 11ème siècel

Les Ouïgours sont les meilleurs parmi les Turcs. Leur langue était appelée « Hakaniye Turkchesi » (le turc de roi)

 
 

Ferdinand de Saussure : Ceux qui ont réellement gardé leur langue et leurs cultures écrites sont des Ouïgours.

 
Albert Von Lecoq, Shuyl Unver, La médicine chez les Ouïgours, Istanbul 1936. Pp. 4, 5,6
 

La langue and écriture ouïgoure a contribué à l’enrichissement de la civilisation des autres peuples de l’Asie Centrale. Si on compare aux Européens de l’époque, les Ouïgours avaient beaucoup plus avancé. Les documents trouvés de la région ouïgoure prouvent qu’un paysan ouïgour pouvait écrire un contrat en utilisant la terminologie légale. Combien de paysans européens pouvaient le faire à l’époque ? Cela montre bien la civilisation très avancée des Ouïgours dans leur temps.

 

Lazlo Razonyi, Les Turkics dans l’hitoire, Ankara 1971, pp. 105, 107

 

Les Ouïgours savaient comment imprimer les livres des siècles avant que Guetenberg invente sa presse.

 

Wolfram Eberhard, Histoire de la Chine, Istanbul 1947, p. 116

 
Un peu de connaissance sur mon ethnie- Ouïgour
 

Au Moyen Age, la littérature, le poème, le théâtre, la musique et la peinture chinoise avait été beaucoup influencée par les Ouïgours.

 

G. Sadvakasov, Histoire brève de la littérature ouïgoure, Almaty, 1983, p. 7.

 

Le penseur russe Pantusov avait écrit que les Ouïgours fabriquaient eux même leurs instruments musicaux : ils avaient 62 différentes sortes d’instrument musical et dans chaque famille ouïgoure, on pouvait trouver l’instrument le plus répandu « Doutar ».

 

Wang Yan De, L’ambassadeur chinois au Royaume Ouïgour de Karakhoja en 981-984, avait écrit les citations suivantes :

 

Je suis impressionné par la civilisation moderne que j’ai découverte au Royaume Ouïgour. La beauté des temples, des monastères, des fresques, des statues, des tours, des jardins, des maisons et des palais construits autours de Royaume est impossible à pouvoir décrire. Les Ouïgours fabriquent habilement des choses en argent et en or et des vases et des pichets. On dit que Dieu n’a transmis ce talent qu’à eux.


Albert Gruenwedel, Le long de l’ancienne route de la soie : Le musée métropolitain de l’art de New York, 03 avril-20 juin 1982

 

Turpan est sans doute une ville asiatique d’un intérêt extraordinaire. Sa dimension est remarquable : la ville sacrée d’intérieure, elle n’est constituée que des temples et des palais. Le point le plus large des murs qui sont existes jusqu’à présent est de 7400 (feet) . Une centaine de temples en terrasse et immenses édifices voûtées occupent une région étendue sur des petites rues.

                                  
                                                                                                                                                 ALLER AU TOP

Commenter cet article

laura asma 07/03/2008 08:06

Salam alaikom

Mashallah, article très intéressant encore ! J'aimerais vraiment voir la beauté de ces temples décrits, ainsi que de l'art ouigours.

C'est très passionnant de voir à quel point ils étaient en avance par rapport aux autres civilisations à cette même époque.
Et j'ai bien aimé cette phrase:
"On dit que Dieu n’a transmis ce talent qu’à eux."
SubhAllah !
Très bonne continuation ma soeur, et que Dieu te protège, Amine.

Salam alaikoum
Laura Asma